ADRIEN RASSENFOSSE: jeune champion exemplaire!

Le club de Tiège compte en ses rangs plusieurs jeunes de talent parmi lesquels David Coméliau et Adrien Rassenfosse qui se disputèrent le titre de champion de Belgique cadets en février 2016. C’est avec Gauthier, son papa, que nous avons fait le point au sujet d’Adrien que l’on a cité récemment comme premier joueur européen de 13 ans et moins. Où en est le jeune champion? Comment a-t-il atteint ce haut niveau en jeunes? Pourquoi ne joue-t-il pas plus souvent en interclub avec Tiège? On parle de surcharge d’entraînement et de blessures. Gauthier nous donne toutes les explications.

Adrien Rassenfosse : début de Saison 2016-2017

« A partir de la fin de l’année 2015, Adrien a commencé (à l’âge de 12 ans)  à participer aux sorties Internationales avec l’Aile Francophone principalement dans les Open Jeunes en Europe dans la catégorie cadets. Cette catégorie U15 permet aux enfants de s’y classer jusqu’à leur 15ième année d’anniversaire.

Depuis lors, il a joué notamment les Open  de France, Portugal, Slovaquie, Suède, Italie, Belgique … dans lesquels il a accumulé des points lors de victoires sur des joueurs classés au Ranking ITTF. A partir de 4 victoires sur des joueurs classés ITTF (Fédération Internationale de Tennis de Table) , le classement devient effectif et les points s’accumulent et s’égrènent lors des défaites.

Plus le joueur gagné est bien classé, plus les points s’accumulent. A cela s’ajoute aussi des points par participation et des points par niveau atteint. Par exemple, atteindre 1/16ième  de finale rapporte moins de points qu’un huitième et… évidemment que d’atteindre une finale.

Ainsi, grâce à certaines grosses victoires sur des joueurs très bien classés, dont l’Américain Alguetti (Open du Portugal 2015), le joueur de Taipé FENG Yi-Hsin (classé  10ième joueur mondial en cadet  en décembre et qui participe actuellement  aux Championnats du Monde Junior), et encore quelques autres joueurs du ranking ITTF, il a gravi petit à petit les échelons au classement mondial. En plus de cela, Adrien a également atteint tous les tableaux finaux sur l’ensemble  des Opens  (des 1/8ième, ¼ ) auxquels il a participé, avec comme cerise sur le gâteau, une troisième place fin d’année 2015 à l’Open du Portugal.

Après avoir remporté le Championnat de Belgique en 2016 en cadet contre son pote David Comeliau en finale et grâce à ses bonnes prestations aux critériums nationaux, il a pu en tant que minime, prendre part au Championnat d’Europe 2016 à Zagreb. Lors de ceux-ci,  Adrien a été éliminé en 16ième de finale dans le tableau simple grâce auquel il a, là aussi, engrangé des points ITTF. Il a aussi pu se hisser avec  Olav Kosolovsky en quart de finale dans le tableau des doubles. Ils ont également atteint en équipe avec Quentin Jacques et David Comeliau une très belle 11ième place. (sur 64 équipes engagées)

Ainsi, avec la fluctuation des Open, des autres compétions européennes et les additions de points remportés, Adrien s’est classé en Février 2016, 27ième Mondial pour terminer 72ième Mondial en Décembre 2016. Le classement Européen est, quant à lui, réalisé simplement sur base du classement mondial, et au regard de ce classement, il s’avère qu’Adrien est le plus jeune joueur européen classé au 27ième rang en décembre 2016. On doit relativiser fortement les choses par rapport aux classements, car il faut savoir que les jeunes de 13 ans, il y en a peu actuellement sur le circuit et que d’autres vont arriver et pourraient modifier la donne. C’est déjà très bien, mais tout peut vite changer … (Petite anecdote pour relativiser les choses, si vous avez suivi le récent Championnat du monde Juniors, vous avez certainement vu le vainqueur extraordinaire, le jeune Harimoto Tomakazu, qui est, à 13 ans , le numero 1 Mondial en U13, U15 et U18. Par comparaison au classement mondial sénior avec Adrien, Harimoto Tomakazu est 77ième mondial et Adrien est 682ième . ) »

ET PUIS…la blessure!

 » En effet, depuis Septembre 2016, avant la reprise en interclub, Adrien a dû malheureusement faire un pas de côté tant en compétitions internationales, qu’ en stage à l’étranger,  en compétition avec Tiège en Championnat mais également dans le rythme de ses entraînements puisqu’une douleur au coude (et à l’épaule comme résultante de la première)  qui se résorbe doucement avec des soins kiné et des traitements de mésothérapie, est apparue. Cette situation empêche Adrien de trouver le rythme idéal cette saison, mais cela fait partie de l’apprentissage. Les douleurs physiques font parties intégrantes de la vie d’une sportif dont les rendements sont assez intenses, c’est pourquoi la gestion des blessures est monnaie courante dans le sport. Le plus dur quand celles-ci sont présentes chez des sportifs jeunes c’est de gérer le mental en parallèle,

En effet, l’enfant a tellement envie de jouer et reste sensible à certains commentaires négatifs par rapport au sport de haut niveau. Tout le monde va souvent de son commentaire et  de son expérience sur le sujet.

Bien heureusement, la Fédération et le staff sportif sont entourées par une équipe médicale qui est vraiment au point et qui prend le temps de chercher les causes des douleurs en lien avec l’équipe sportive, pour adapter au mieux le calendrier en fonction des différents enjeux. Le jeune sportif est et reste au centre du débat. »

Adrien a fait son retour en interclubs samedi passé!

« Ainsi, c’est cette semaine (Semaine 10 ) qu’Adrien a pu reprendre pour la première fois la compétition en interclub  avec Tiège en équipe B. La douleur est toujours imperceptiblement présente, mais elle ne s’aggrave pas. C’est ce qui est permis pour l’instant. Adrien fera le point encore ce jeudi avec le médecin sportif pour la suite à donner.

Bien évidemment, Adrien trouve cela long comme blessure, mais le temps est souvent précieux. Ainsi, ses objectifs en cette fin d’année se sont donc adoucis. Le corps va se remettre doucement en jouant en fonction de l’évolution de son bras pour reprendre en 2017 avec des objectifs de progressions en équilibre avec son état physique. Sportivement, je pense que sur base de la situation, Adrien souhaite au moins participer aux Championnats d’Europe Jeunes qui restent pour lui « l’objectif personnel phare »  de sa saison. (Juillet 2017 à Gondomar au Portugal) Pour les autres compétitions et stages à l’étranger, on verra au cas par cas. Certes le classement mondial et européen seront peut-être moins élevés mais la santé reste primordiale.

Et puis avec Tiège, il souhaite le plus possible jouer et être aligné  notamment comme cela avait été évoqué en équipe fanion avec son pote David afin d’aider le club et accumuler un maximum d’expérience avec et contre des joueurs qui en ont tout autant. »

Parents fiers et lucides

« Pour le reste, c’est-à-dire le plus important pour nous, parents ; « l’école »,  Adrien continue son cursus scolaire à l’Athénée Liège Atlas en Internat avec des résultats qui restent à la hauteur de nos objectifs et demandes. Outre l’importance de la connaissance et de l’apprentissage scolaire pour lesquels nous sommes intransigeants, nous ne pouvons que nous réjouir aussi de la formidable  « école de vie » qu’apporte à Adrien la vie en internant et la gestion malgré tout  « mesurée » d’un quotidien en « autonomie relative » à un âge dit « compliqué ».

Nous sommes toujours heureux, fiers et très contents de notre choix en tant que parents, d’avoir pu permettre à Adrien de se lancer dans cette aventure parce qu’il nous démontre tous les jours, jusqu’à présent, détermination et  opiniâtreté dans ce qu’il entreprend. Il grandit tous les jours merveilleusement bien . »

Ce jeudi 7 décembre, Gauthier nous a mis au courant d’éléments très importants…Qu’il nous permette de souhaiter un bon futur à Adrien à tous les niveaux de sa vie et de le féliciter, lui le papa, ainsi que sa maman, pour les choix réalisés dans l’éducation de leur jeune champion.

 

JPH

Total Page Visits: 835 - Today Page Visits: 1