SANTé ERIK LAMBERT

 

On me dit entier, perfectionniste au point d’en être parfois « chi… ». Mais bon, c’est sûr, je suis de l’ancienne génération de …pongiste.

Et voilà que mes vieux démons ont resurgi samedi passé dans la salle de Blégny où notre équipe B de PREMIERE NATIONALE (tout de même!) jouait sa survie contre Basècles.

Quand je suis arrivé à 3-3, je fus étonné, surpris, déçu, fâché, irrité de ne compter que …2 (DEUX) supporters de Tiège: le papa de Pierre Jenchenne et ERIK LAMBERT lequel avait joué la veille avec son équipe dans ce même hall sportif.

Si, par la suite, les parents de Loïc et toute la famille Parotte vinrent soutenir les nôtres, nous avons chiffré à 10 personnes le nombre de spectateurs.

Quelqu’un qui m’est très proche et qui a une magnifique carrière derrière elle m’avait dit pas plus tard que le même jour à midi: «  Tout le monde s’en fout…Le ping est devenu un petit sport… Confidentiel… »

Une analyse vérifiée quelques heures plus tard par cette désertion d’un match très important pour tout notre club.

J’ai la nostalgie de mes matches de D1 nationale (le plus haut niveau à l’époque) au Patria de Micheroux (que l’on vient de démolir) devant, chaque fois, une centaine de spectateurs quand nous recevions les ténors belges du Maccabi (4 séries A) et du Logis (4 séries A) et que nous battions dans cette petite salle surchauffée …aussi grâce aux supporters!

C’est vrai, nous ne sommes pas des « pros », nous avions probablement autre chose à faire ce samedi (un souper, une sortie entre amis, une réception familiale et je ne parle pas évidemment de ceux qui jouaient eux-mêmes) mais je maintiens que c’est dommage. Aussi, je voudrais rendre hommage à celui que j’ai désigné comme le meilleur supporter, le plus grand clubman du CTT Tiège ERIK LAMBERT…

Erik ne sera jamais un champion…Il le sait lui qui a commencé à jouer à l’âge de 21 ans en 1990. Il arrêta 4 ans la pratique du ping mais a repris sérieusement cette saison pour s’amuser aussi et pour assister aux rencontres de nos meilleures équipes. Il est passé par Dolhain, Tiège, Vervia avant son retour chez nous. Il a remporté un titre par équipes en P4 avec Dolhain et, surtout, il a gagné le TOP 6 de division P4 en 2001.

Bonne continuation, Erik.

Total Page Visits: 1070 - Today Page Visits: 1