BIENVENUE A…DRIEN RASSENFOSSE

« Il est l’un des espoirs belges d’aujourd’hui et en venant à TIEGE, le club et lui ont joué à WIN/WIN, tout le monde gagnant. B4 et meilleur minime de Belgique, ADRIEN a, peut-être, devant lui une grande et belle carrière. Nous avons fait le point avec Gauthier son papa, pour les besoins de notre rubrique…

Adrien a débuté le tennis de table à Vervia à l’âge de 6 ans par quelques rencontres de championnat en 2009-2010 et les Critériums Provinciaux Poussins-Préminimes-Minimes. Son premier entraineur était Vincent Jochmans.

En 2010-2011, il a vraiment commencé à jouer de manière régulière en championnat, et à l’issue de celui-ci, il obtient son premier classement de E4.

Lors de cette année 2010, il participe à une journée de détection (20 Novembre 2010) organisée par la fédération à Liège, où il a la chance de jouer contre « déjà » son « idole » Jean-Michel Saive. Il réussit ce jour là à tenir un échange de plus de 200 coups droits avec Jean-Mi. Ce fut pour Adrien le début d’une grande aventure. Par la suite, il est repris par la structure locale de la fédération et s’entraîne à Blegny avec Cédric Mahy.

S’en suit alors plusieurs victoires au niveau provincial cette année-là en poussins, puis les premières sélections avec la Province, il participe pour la première fois aux Internationaux de Liège.

En 2011-2012, il est 6ème au ranking préminimes et 4ème du Top 12.Il remporte les Internationaux de Liège, le tournoi International  de Namur, et participe à ses premiers EUROMINICHAMPS en Août 2012. En fin de saison, il devient D4.

En 2012-2013, il est CHAMPION DE BELGIQUE pour la première fois, tout comme en 2013-2014 et 2014-2015 (en minimes)

Il remporte d’autres titres, en doubles au Championnat de Belgique mais aussi des tournois Internationaux, avec la Province, en Champagne-Ardenne, en Lorraine et participa aux EUROMINICHAMPS  en terminant 1ième en 2013, puis 8ème en 2014 et 6ème en 2015. Qualifié pour les STIGA MASTERS à Liège en 2013 et 2014, il termine respectivement 12ème et 5ème.

Il a aussi la grande chance d’être sélectionné pour des stages à l’étranger avec l’ETTU depuis 2013, Monténégro, Hongrie, Luxembourg et puis dernièrement à Shanghai avec  l’ITTF.

En 2014, il remporte à Spa son premier Open, l’OPEN DE Belgique.

Son classement a évolué ensuite de D4 à C4 puis C0 et maintenant B4. Il est actuellement premier au ranking Minimes en Belgique.

Il allie aujourd’hui stage à l’étranger, compétitions internationales avec l’Aile Francophone, compétitions internationales avec la Province, entraînements intensifs avec l’Aile Francophone, matches de Championnats (depuis cette année avec Tiège), compétitions nationales jeunes, compétitions provinciales jeunes, et, le plus important l’école, depuis cette année scolaire sport-études à Liège-Atlas.

Le tennis de table est sa passion principale mais il aime la musique, la lecture, les sports en général, les jeux électroniques et voir ses amis souvent pongistes eux-aussi.

Alors qu’il en était arrivé à s’entraîner 11 heures par semaine l’année dernière, il doit atteindre avec le sport-études, une vingtaine d’heures en ce compris la « préparation physique ».

Ses objectifs, seul lui les connait vraiment ! Petit, il voulait ressembler à « JEAN-MI, l’inégalable ». On verra, Carpe Diem !

Sans négliger ses études, Gauthier, son papa, pense qu’il peut se situer dans le peloton de tête européen en cadets et voire même peut-être en juniors, puis après, personne ne sait dire.

Ma philosophie, explique Gauthier,  du moins celle que j’essaie de lui insuffler,  est simple : « Va où le vent te mène, mais fais tout pour arriver à tes objectifs les plus hauts soient-ils !

Et puis, en réponse à la question que beaucoup se posent : « Et s’il s’arrête parce qu’il en fait trop et qu’il en a marre » et bien à cela je répondrai : « Adrien aura raison puisque ce sera son choix »

 

Welcome aussi à Thomas, le petit frangin de 8 ans, qui entame sa 2è saison et a obtenu son premier classement de E6. Il ne se met pas de pression, s’entraîne 4 à 6h semaine dont 2 avec Dany Pauly à Tiège…pas toujours facile d’avoir un « as » comme grand frère dans une discipline quelle qu’elle soit. Pas de souci pour le cadet, il trouvera sa voie, lui aussi, rassure son papa.

 

Photo de Adrien Rassenfosse.

 

JPH

Total Page Visits: 890 - Today Page Visits: 3