LE COEUR SPORTIF POUR « COCO DE FUNES »

Dimanche matin au moment où j’écris ces lignes, je suis « vidé », même pas le courage de m’habiller après ma douche matinale prise avec l’heure d’hiver un peu plus tôt que d’habitude. Allez, voici dans l’ordre un retour vers mes 48 dernières heures…

1. Vendredi 24 à 19h. Le Jury du Mérite Sportif de la Ville de Herve composé de sportifs de toutes disciplines, de journalistes et de personnalités de la Ville m’a décerné le Prix du « COEUR SPORTIF » de la Commune pour l’ensemble de ma carrière…55 ans (dont deux fois dix ans à Tiège, série en cours) et non 50 comme l’a dit le Bourgmestre Pierre-Yves Jeholet. Un discours trop élogieux à mon égard même si PY a bien insisté avec humour qu’il ne s’agissait pas du Prix de Fair-Play (hum!).  C’est la 2è fois que HERVE octroie à un sportif une telle récompense et je succède au fabuleux Popeye André PITERS, décédé, quelle coïncidence, la veille de la cérémonie à 83 ans.

 

Depuis le 4 février 2013, le Conseil d’Administration de ce qui devient, asbl Herve Sports et Loisirs, Centre Sportif Local, est constitué de 10 membres dont Monsieur Jean-Pol DELLICOUR, président; Monsieur Jean-Marc MONSEUR, administrateur délégué et Monsieur Victor BECKERS, vice-président. Monsieur Henri HONNAY en est le directeur depuis 1977.

Il y avait du monde dans le public où je reconnus des sportifs de foot, natation, volley, hand, cyclisme, le jury parmi lequel Bruno Gilon, Josiane Stollenberg, Jean-Pierre Lekeu, Henri Honnay, Directeur de l’asbl Herve Sports et Loisirs et bien d’autres. Toute la presse et surtout mes enfants Laure***, Nicolas et Valérie. Je fus extrêmement ému et fier à la fois…disons un moment de bonheur très interne auquel je ne pensais vraiment pas

! J’ai remercié tout le monde car, je le dis sans ambages, ni fausse modestie, sans orgueil mais en toute humilité,  par satisfaction et pour tous les miens, je reçus une fantastique ovation de la part du public. Quand je pris la parole, mon naturel reprit le dessus et je fis rire tout le monde….Je suis ainsi, je ne changerai jamais…Et pourtant, c’est à Mariette avant tout (qui aurait dû célébrer son 59è annif ce 25 octobre) que je dédiai ce trophée. Entre larmes et rires!

LE COEUR SPORTIF DE LA VILLE DE HERVE POUR COCO DE FUNES m’a suggéré quelqu’un.

 

D’autres (des journalistes et des gens qui me connaissaient peu) m’ont  demandé de résumer rapidement les plus beaux moments de ma carrière…

– Mon titre de champion de Belgique B en simple en 73

– 16 sélections en équipe nationale dont les Championnats du Monde en 75 à Calcutta

– 1/8 de finale en double (16 meilleures paires mondiales) à cette compétition

– 5 participations aux Coupes d’Europe avec Micheroux

– Chaque titre national (10 au total) de cadets à vétérans toutes compétitions confondues et la Coupe, la vraie à cette époque, de Belgique jouée à 2 (avec André Kilesse). Coupe de Belgique appelée Coupe du Journal « Le Soir ».

La médaille de bronze en 65 en cadets en doubles avec Bruno Gilon aux championnats internationaux d’Angleterre. Nous avions 15 ans! J’y avais connu ma première aventure amoureuse avec Karenza Smith, joueuse de l’équipe anglaise. Qu’elle était belle et comme elle jouait bien (!!!)

– Les carrières dans leur sport respectif de Laure en ping et de Nico en foot.

– L’appui, le soutien, la pondération, la patience, l’abnégation de Mariette dans la victoire comme dans la défaite…toujours dans l’ombre mais au rôle essentiel.

Les ambiances chaleureuses, parfois chaudes voire électriques qui me faisaient me surpasser dans les salles de « ping »…Le show que je dégageais et qui n’a pas toujours été compris par mes adversaires défaits mais que je respectais…toujours!

Deux anecdotes…

Belgique-Italie à Calcutta, décisif pour le maintien en 2è division mondiale. Je joua Giontella, 2è joueur italien qui mène 10/4 à la belle. Sur le 10è point, à la suite d’une amortie, je reviens et effleure la table avec un doigt et lâche ma raquette. On change de camp, je m’effondre et hurle de mal. Le staff belge s’affaire autour de moi, André Daman, directeur sportif, le kiné, mes équipiers Nassaux et Schalleye…Je leur dis tout bas en wallon que je n’ai aucun mal…De l’autre côté, Giontella saute, court les cent pas, s’énerve…On reprend la partie que je gagne 21/15…L’Italien est fou de rage, toute la délégation belge se retient pour ne pas mourir de rires.

En finale série B du tournoi de Heusy, mené 10/3 à la belle par le sympathique mais maniaque et concentré Georges Henrard bien dans sa bulle, je lui demande son essuie car j’ai « oublié » le mien. Il refuse d’abord et me demande de me taire mais j’insiste et finalement il me donne le précieux tissu avec lequel je m’éponge longuement. Georges sortira du match et ne fera plus de points…On jouait 3 sets gagnants jusqu’à 21! On en reparle souvent car nous sommes bons amis. C’est tout moi, cela! de l’expérience, du show, jamais de vol de points ou de raquettes trafiquées comme certains en sont les adeptes. Jamais tricheur mais un peu magouilleur, j’en conviens!

Papa et Val
Mon papa :)
Papa et le bourgmestre de Herve P-Y Jeholet lors de la remise du trophée, récompensant ses 55 années de carrière de ping!
Un petit  discours
Nico était là aussi

2. A TOUTE ALLURE VERS SART!

M. Jeholet avait avancé d’un 1/4 d’heure la soirée et inversé l’ordre de la remise des Mérites Sportifs pour me permettre d’aller vite rejoindre mes potes de l’équipe D qui jouait à 20h un match capital contre Wanze pour le maintien en P2. Nos amis hutois qui avaient accepté la remise de ce match pour nous permettre d’assister au mariage de Danielle et de Marc Delrez voici 3 semaines m’ont même attendu…Je suis arrivé à fond de balle à 20h10, le petit bonhomme qui pleure quand on dépasse les 50 km/h entre Tiège et Sart a explosé…Moi qui suis d’ordinaire très lent et trop prudent au volant! J’ai fait un tête-à-queue devant la barrière de l’école à la grande surprise voire frayeur de Gary qui prenait l’air à ce moment! Nous avons gagné 10/6 (Gary 2- Vincent 3-Marc 1 et moi 4) face aux sympathiques Wanzois auxquels nous avons offert le souper préparé par Bernadette et servi par Pierre-Louis.

 

3. Samedi 25, je me réveille après deux heures de sommeil entre 4 et 6h…Je crie après elle! C’ eût été son 59è anniversaire et, de surcroît, la famille va assister au spectacle de l’école Saint-Joseph à Grivegnée où Marine, en 2è maternelle, joue une danseuse « Japonaise »…Une petite et superbe Geisha! Là aussi, l’émotion est sans limite.

 

 

4. Le soir, Nico défend les filets d’Elsaute dans le match au sommet de P2C contre Franchimont, le club cher à « Bref ». Victoire heureuse 3-2 car Theux a dominé mais Elsaute a bien profité des contres et des phases arrêtées.

 

Je suis vidé, je pensais venir encourager l’équipe fanion de super à 16h ce dimanche mais j’ai besoin de repos…

 

Je vous aime tous et toutes.

 

*** en l’an 2000, Laure avait reçu le Prix du Mérite Sportif individuel de la Ville!
Pardon si je me suis consacré cette longue minute mais je l’ai fait pour partager non pour me mettre en évidence….biz!!!!

Thank you for sharing, disent les Anglais sur Facebook!

Total Page Visits: 1378 - Today Page Visits: 2

5 réflexions sur « LE COEUR SPORTIF POUR « COCO DE FUNES » »

  1. Félicitations Jean-Pierre tant pour ta prestation de vendredi que pour le Mérite Sportif de Herve. Cela te vaut bien un pècket…Chapeau aussi à Jean-Marc qui a mis les images HD sur la tv de notre bar.

  2. Anne Rikir « Bien joué à toute l équipe et bravo Jean-Pierre pour être resté invaincu! »

Les commentaires sont fermés.