GWEN:  » Je ne quitterai jamais le club de TIEGE »

A 22 ans, Gwen DEMAL est un des nombreux jeunes du village qui représentent la vitalité, la bonne santé et la réussite de notre club. Nous avons voulu en savoir un peu plus sur ce garçon sympathique, toujours de bonne humour, parfois un peu farfelu mais qui semble avoir mûri ces derniers temps.

 » Il y a dix ans, j’ai participé à une journée démonstration organisée par Dany Paulus à Tiège, explique Gwen. Une sorte de « Portes Ouvertes » au tennis de table. J’y ai pris goût et me suis inscrit! ».

Bien lui en a pris puisque, à l’instar de tant d’autres « gamins » de Sart et de Tiège, Gwen a survolé les classements pour devenir série B.

 » Oui, B6 actuellement et je garde des ambitions de gagner encore un ou deux classements. J’ai un petit goût d’amertume au fond de la gorge car je voudrais avoir ma chance de jouer en nationales, moi aussi! Mais je sais que la priorité de cette saison sera la montée de l’équipe P1 en régionales-Bruxelles, j’y crois car nous avons un très bon groupe motivé. »

Envie d’aller plus haut, oui, mais Gwen avoue aussi que former plus tard pour s’amuser une équipe avec ses potes François Dekens et William Dothée ne lui déplairaît pas.

Gwen jouit d’une excellente mentalité à la table et en dehors. J’adore quand il encourage le « vieux » que je suis:  » Allez Dji Pi » avec l’accent anglais.

A côté de sa réussite sportive, Gwen a aussi gagné se galons dans le social et dans le professionnel. Il a obtenu récemment le beau diplôme de régent en éducation physique et assume un mi-temps d’éducateur à Saint-Michel à Verviers où 6 heures d’entraîneur de ping dans la section tennis de table lui sont dévolues. Pour compléter son gagne-pain, Gwen travaille un autre mi-temps comme Moniteur des sports de raquettes (TT, tennis et squash) à la Fraineuse. Il officie aussi comme sparring à Blégny pour les jeunes élites francophones.

Gwen  partage sa vie amoureuse avec sa copine Sandy depuis deux ans mais quitter le nid familial n’est pas pour demain car la « belle » vient d’entamer des études de kiné. Faudra patienter, mais je mets des sous de côté tous les mois, explique-t-il. En attendant, Gwen vit chez sa maman, avec ses frangins Loïc et Aymeric, il consacre beaucoup de temps à son filleul Mathis et passe gentiment la soirée du dimanche chez ses « beaux-parents » comme il dit!

Allez, Gwen, je te souhaite le meilleur pour le futur sans oublier d’écrire ce que tu m’a clairement avoué:  » Jamais, je ne quitterai le CTT Tiège même pour de l’argent« …Bisou, mon grand!

 

 

Une réflexion au sujet de « GWEN:  » Je ne quitterai jamais le club de TIEGE » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*